Moune de Rivel, la grande dame de la chanson créole.

-A A +A
Moune de Rivel

Affiche, fonds Roger Fortuné, 7J2. © Sous réserve des droits de l’auteur

Moune de Rivel

Couverture du livret de spectacle de tournée de Moune de Rivel , fonds Roger Fortuné, 7J2 © Sous réserve des droits d'auteur.

Moune de Rivel

Lettre de Moune de Rivel annoncant son arrivée en tournée, fonds Roger Fortuné, 7J2.

Moune de Rivel

Article du Journal France Antilles du 8 mars 1969, fonds Roger Fortuné, 7J2 © Sous réserve des droits d'auteur.

Moune de Rivel

Photographie de Moune de Rivel (années 60), fonds Roger Fortuné, 7J2. © Sous réserve des droits de l’auteur.

Née à Bordeaux, il y a tout juste 100 ans, l’artiste guadeloupéenne Cécile Jean-Louis Baghio’o, plus connue sous le nom de Moune de Rivel, a marqué l’histoire de la chanson créole par son parcours avant-gardiste et engagé. Célèbre meneuse de revue, elle s‘est produite dans les cabarets parisiens à la mode et s’est fait connaitre lors de grandes tournées en Europe et aux Etats unis.

Dans les années 60, elle ouvre son propre cabaret, Le Perroquet du nid, sur les Champs-Elysées. Puis elle fonde une école de chant afin de promouvoir les jeunes talents antillais, guyanais et réunionnais. Très attachée à la Guadeloupe, elle y retourne lors de tours de chants qui font salle comble.

Les Archives départementales lui rendent hommage en vous proposant quelques extraits des archives personnelles de Roger Fortuné, directeur de l’office du Tourisme de la Guadeloupe dans les années 60 à et 70 et fervent admirateur de Moune de Rivel.

 

Jeudi, 1 mars, 2018