Exposition « La Guadeloupe fait son sport »

Sommaire

Panneau 3 : Les prémices
Panneau 5 : Un développement soutenu par les écoles et les associations
Panneau 6 : Pas de sport sans infrastructures : de Félix Éboué à la création du CREPS
Panneau 7 : Le sport est un enjeu politique
Panneau 8 : Le football, l’éclosion d’une passion populaire
Panneau 9 : Les premiers tours cyclistes amateurs
Panneau 12 : N’oublions pas les champions guadeloupéens…

Panneau 3 : Les prémices

 

entrainement troupe colonialeMilitaires en entrainement à Basse-Terre, début XXe siècle. Arch. dép. Guadeloupe, 35 FI 33.

 

armée camp jacob infanterie

Militaires en entrainement au camp Jacob à Saint-Claude, 1900. dép. Guadeloupe, 20 Fi.

Le camp Jacob est l’ancienne caserne d’infanterie construite en 1840. En raison sa localisation sur les hauteurs de Saint-Claude, les pavillons, les écuries et l’hôpital militaire étaient indiqués pour les soins et préserver des maladies et l’acclimatation au climat tropical aux troupes militaires venues de métropole de s’adapter au climat tropical.

 

course hippique dugazon

Course de chevaux au camp Caruel devenu Dugazon aux Abymes, 1914. Adolphe Catan, Arch. dép. Guadeloupe, 30 FI 157.

La présence d’hippodromes dès la fin du XIXe siècle en Guadeloupe témoigne de la passion que suscite le cheval, les courses et le pari dans les milieux aisés. Les premiers terrains sont d’ailleurs loués à des propriétaires terriens passionnés : terrain Caruel, terrain des pères Blancs à Baillif etc. Ces manifestations, à la fois mondaines et populaires, attirent aussi bien le gouverneur, la bonne société guadeloupéenne que le petit peuple avide de parier.

En 1914, dans le cadre d’une restructuration de l’activité pas l’Etat, le terrain Caruel aux Abymes devient le terrain Dugazon : deux pistes et des tribunes sont installées.

Panneau 5 : Un développement soutenu par les écoles et les associations

Chronologie : les associations sportives et ligues

1903 – Le premier club d’excursion, le Club des montagnards est créé

19 décembre 1915 – Le docteur Pichon créé à Basse-Terre La Guadeloupéenne. L’association s’inspire de l’hygiénisme, devenu une véritable préoccupation sociale : l’idée d’avoir une bonne hygiène corporelle et prendre soin de son corps. L’association rassemble 110 membres et se développe dans toutes les communes, avec principalement des notables : commerçants, propriétaires fonciers, usiniers, fonctionnaires

16 mai 1917 – La Solidarité scolaire, premier regroupement sportif de Pointe-à-Pitre est créé à l’initiative de lycéens passionnés de théâtre, issus de la bonne société pontoise

1925 – Le Racing club de Basse-Terre est créé. Il est présidé par Maurice Micaux pendant 27 ans

7 juin 1927 – Le club Red star de Pointe-à-Pitre est déclaré

5 octobre 1929 – Le groupe de Sonis officialise son existence. Les clubs pontois se forment de plus en plus autour d’ouvriers et de commerçants

1929 – Le Club guadeloupéen des sports généraux est fondé et présidé par Edouard Chartol

14 juin 1930 – La société sportive Le Cygne noir est déclarée au Gouvernement de la Guadeloupe par quelques jeunes du quartier du Carmel à Basse-Terre

1er août 1930 – La Gauloise de Basse-Terre est déclarée

1931 – Création de la fédération guadeloupéenne des sports athlétiques

1931 – Création de la Ligue sportive de Grande Terre, la LSGT

6 janvier 1933 – A l’initiative de Maurice Micaux est créé un organisme chargé de contrôler les sports dans la région de Basse-Terre, l’Union sportive Basse-Terrienne, l’USBT

1937 – L’abbé Dugon fonde l’Union guadeloupéenne, affiliée à la Fédération gymnastique et sportive des patronages de France

— Peu à peu les clubs se structurent et intègrent des ligues sportives

1939 – L’Union sportive Basse-Terrienne et la Ligue sportive de la Grande-Terre s’unissent pour créer la Fédération sportive de la Guadeloupe, organisme chargé de d’organiser, développer et contrôler tous les sports amateurs dans l’île.

1940 – Création du Comité d’éducation physique

1950 – Création de la Ligue sportive de la Guadeloupe

1952 – Éclatement de la Ligue sportive de Guadeloupe en ligues unisports

Panneau 6 : Pas de sport sans infrastructure : de Félix Eboué à la création CREPS

discours sport eboué

Extrait du premier discours du Gouverneur de la Guadeloupe Félix Eboué au Conseil général à la session du 31 octobre 1936, inaugurant une politique sportive publique. Arch. dép. Guadeloupe, BR 3099.

Dans son discours d’arrivée, le gouverneur inaugure une politique sportive publique et annonce un programme d’action : installation de terrains, aides aux associations, mais aussi formations, jusque-là inexistantes. Ses priorités pour la jeunesse sont : « la constitution de centres d’éducation physique où se grouperait la jeunesse et d’autre part, l’organisation de cours de gymnastique obligatoires dans des formations scolaires ». Il ajoute : « Habituée de bonne heure aux mouvements qui développent et harmonisent le corps, la jeunesse trouverait dans la pratique des différents sports une distraction essentiellement saine et régénératrice ».

 

cours stade abymes

Course au stade de Dugazon avec ses tribunes en bois aux Abymes, futur stade Darboussier. Carte postale. Arch. dép. Guadeloupe, 5 FI 02-442.

 

nouvelliste creps

Article du journal Le Nouvelliste, intitulé « La bataille du CREPS », 2 décembre 1960. Arch. dép. Guadeloupe, PG 1067.

 

 

Panneau 7 : Le sport est un enjeu politique

 

sport moralité

Sport et moralité, Le dimanche sportif, 20 avril 1947. Arch. dép. Guadeloupe, PG 96.  

 

Panneau 8 : Le football, l’éclosion d’une passion populaire

 

sport football Cygne Noir

Les joueurs du Cygne noir, années 1930. Adolphe Catan, Arch. dép. Guadeloupe, 30 FI 1064

 

Racing club sport

Les joueurs du Racing Club dans les années 1930. Adolphe Catan, Arch. dép. Guadeloupe, 30 FI 1176.

 

Panneau 9 : Les premiers tours cyclistes amateurs

course cyclisme piste

Départ d’une course sur piste dans les années 1930. Adolphe Catan, Arch. dép. Guadeloupe, 30 FI 1115. 

 

cyclisme course victoire arrivée

Arrivée d’une course cycliste où la foule entoure le vainqueur. Adolphe Catan, Arch. dép. Guadeloupe, 30 FI 811.

 

 

Panneau 12 : N’oublions pas les champions guadeloupéens…

La listes des palmarès est non exhaustive

 

ATHLETISME

 Maurice Carlton

Le premier sélectionné guadeloupéen aux Jeux olympiques

1936 – 1 sélection olympique

1936 – Champion de France, 4 x 100 m

 

Marlène Camguio

La première sélectionnée guadeloupéenne aux Jeux olympiques

1964 – 1 sélection olympique

7 titres de championne de France en relais

 

Christine Arron

2010 – Médaille d’argent au championnat d’Europe

2005 – Médaille de bronze au championnat du monde, 100 m et 200 m

2004 – Médaille de bronze aux Jeux olympiques, 4 x 100 m

2003 – 2004 – 2005 – Médaille d’or à la coupe d’Europe des nations, 100 m

2003 – Championne du monde, 4 X 100 m

2002- Médaille d’or à la coupe d’Europe des nations, 100 m haies

2002- Médaille d’or à la coupe d’Europe des nations, 4x 100 m

1999 – Médaille d’argent au championnat du monde, 4 x 100 m

1998 – Médaille d’argent à la coupe d’Europe des nations, 100 m haies

1998 – Médaille de bronze à la coupe d’Europe des nations, 4 x 100 m

 

Patricia Girard

2003 – Championne du Monde, 4 X 100 m

2002 – 2003 – Médaille d’or au championnat d’Europe des nations, 4 X 100 m

2002 – Médaille d’or au championnat d’Europe des nations, 100 m haies

1997 – Médaille de bronze au championnat du monde, 4 x 100 m

1993 – Médaille de bronze au championnat du monde, 60 m haies

 

BASKET

Jaques Cachemire

7 sélections des équipes d’Europe

1978 – Vainqueur de la coupe des Nations

1975 – Meilleur marqueur des championnats de France

1974 – 1975 – 1976 Elu meilleur basketteur français

 

BOXE

Jean -Marc Mormeck

40 combats dont 36 victoires

2010 – 2011 – Champion poids lourds WBA International

2005 – 2006 – 2007 – Champion du monde poids lourds-légers WBA Super champion

2005 – 2006 -2007 – Champion du monde poids lourds-légers WBC

2002 – 2005 – Champion du monde lourds-légers WBA

2000 – 2001 – Champion intercontinental (poids Lourds légers)

 

CULTURISME

Serge Nubret

1977 – Monsieur Monde

1970 – Monsieur Europe

1970 – 2e Monsieur Univers

 

 

FOOBALL

Thierry Henry

1998 – 2006 – Vainqueur de la coupe du monde

2003 – Vainqueur de la coupe des confédérations

2004 – 2002 – Champion d’Angleterre avec Arsenal FC

2000 – Vainqueur du championnat d’Europe

 

Lilian Thuram

1998 – Vainqueur de la coupe du monde

2000 – Vainqueur du championnat d’Europe des Nations

2001 – 2003 – Vainqueur de la coupe des confédérations

2008 – 2009 – Ligue des champions UEFA

 

 

JUDO

Teddy Riner

11 titres mondiaux : 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2013, 2014, 2015, 2017, 2021, 2023

2 médailles d’or olympiques en individuel : 2012, 2016, 2021

1 médaille d’or par équipe : 2021

2 médailles de bronze olympiques en individuel : 2008, 202

5 titres de champion d’Europe : 2007, 2011, 2013, 2014, 2016

4 titres du Grand Chelem : 1 à Brasilia en 2019, 1 à Budapest en 2022, 1 à Antalya 2024, 1 à Douchanbé en 2024.

4 titres de champion de France : 2008, 2011, 2014 et 2015

4 Masters mondial :  2010, 2011, 2015 et 2021

 

TENNIS

Gaël Monfils

2022 – ¼ finale de l’Open d’Australie

2019 – ¼ finale de l4US Open

2014 – Finale coupe Davis, ¼ finale de Roland Garros

2008 – 1 sélection olympique

2004 – Vainqueur du tournoi junior Roland Garros junior

2004 – Vainqueur du tournoi de Wimbledon junior

2004 – Vainqueur du tournoi de Melbourne junior

Retour à l'accueil